Faciliter l’insertion des jeunes par la formation avec les Geeks du Bâtiment

Site internet © Les Geeks du Bâtiment
28 Juin 2022 | Lecture 2 min

Porté par la Fondation Impala Avenir depuis 2020, Les Geeks du Bâtiment propose des formations pour les jeunes éloignés de l’emploi dans le secteur du bâtiment.

3 questions à Florian Du Boÿs, Directeur général d’Impala Avenir, et fondateur des Geeks du Bâtiment. 

Pouvez-vous nous présenter Les Geeks du Bâtiment en quelques mots ?

« Les Geeks du Bâtiment est un dispositif d’insertion à destination de jeunes adultes issus des quartiers prioritaires de la ville (QPV) sur les métiers du bâtiment. Le projet a été pensé et conçu par la Fondation Impala Avenir, un incubateur social, pédagogique et financier pour la création de dispositifs d’insertion courts. Nous ciblons les jeunes des QPV car ils ont un accès aux dispositifs de droit commun plus limité que le reste de la population et des problématiques d’accès à l’emploi. Ainsi, sur les 8 écoles nous avons 80% de jeunes issus de ces quartiers. Aujourd’hui nous voulons que ces jeunes, désireux de travailler dans les métiers du bâtiment, soient les premiers bénéficiaires des investissements de l’état pour la rénovation et des plans de réhabilitation des quartiers en France. Pour cela nous avons créé une formation leur permettant d’accéder à ces chantiers de rénovation urbaine.

Le principe de notre dispositif est simple : nous avons noué des partenariats forts avec des bailleurs sociaux pour identifier les jeunes pouvant être intéressés par nos programmes. À la fin de leur stage, les jeunes sont en capacité d’être recrutés en intérim, CDD ou CDI sur des chantiers de réhabilitation. »

Page Twitter © Les Geeks du Bâtiment

Page Twitter © Les Geeks du Bâtiment

Quelles sont les modalités de la formation ?

« Notre formation est gratuite et rémunérée pour des jeunes jusqu’à 25 ans. Ils entrent d’abord dans un sas de réhabilitation et de remise à niveau pour valider leur projet professionnel autour du bâtiment. Cette phase d’un mois est portée soit par des missions locales soit par des Écoles de la deuxième chance (E2C).

Ensuite, ils suivent une période de 2 mois de formation (environ 300 heures). Ils y apprennent l’électricité, la plomberie, l’enveloppe intérieure de bâtiment. La formation débouche sur 1 mois de stage en entreprise (souvent chez des sous-traitant de nos bailleurs). Le cursus se fait donc sur une durée globale de 4 mois. À l’issue de ce dispositif, les jeunes partent avec un bagage professionnel et des contacts en entreprise. Nous travaillons aussi avec eux leur CV et les techniques de recherche d’emploi : ils deviennent donc directement opérationnels sur le marché du travail. »

Quels liens avez-vous avec les acteurs de la ville ?

« Nous avons des relations très fortes avec les collectivités et en particulier avec les agglomérations. Nous souhaitons créer une dynamique entre tous les acteurs et les institutions de la ville sur ce sujet. Nous voulons profiter pleinement de la dynamique qui se met en place autour de la rénovation urbaine pour toucher davantage de candidats et apporter des solutions facilitant l’accès à l’emploi de ces jeunes tout en répondant aux besoins des entreprises. »

Les Petites Rivières
+ 29 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir