Le train léger fait bouger les campagnes

© MOLIS (Léa Termeau, Sarah Marc, Julien Willmann, Marie Suhard)
22 Juin 2022 | Lecture 3 min

Savez-vous que les petites lignes ferroviaires sillonnent un tiers du réseau ferroviaire français ? Elles font le lien entre des territoires ruraux isolés et maillent tout l’hexagone. Pourtant, ces petites lignes s’effacent et se dégradent. L’enclavement des campagnes s’accentue et l’usage polluant de la voiture perdure. Pour pallier cet isolement rural, la SNCF s’entoure de partenaires et invente de nouveaux moyens de transport légers, écologiques et abordables.

Parmi eux, DRAISY et MOLIS, des « trains très légers », ont été imaginés par un consortium d’étudiants pluridisciplinaires. Au-delà du transport des passagers, ces navettes permettent de vitaminer la mobilité à moindre coût, de voyager vert et de se déplacer utile. Comment fonctionnent-elles ?

Faire circuler voyageurs et fret léger

DRAISY, une fiche signalétique

Connaissez-vous DRAISY ? Train ultra léger, 100 % électrique et écologique, ce nouveau véhicule circulera, en 2027, sur les petites lignes ferroviaires rurales. Longues d’une centaine de kilomètres, ces voies sont aujourd’hui désertées ou à faible trafic.

Grâce à ses batteries dotées d’une autonomie de 150 km, rechargeables rapidement à quai dans les gares ou en ligne, le train roulera en autonomie, sans polluer. DRAISY peut accueillir 80 voyageurs, dont 30 assis, au sein d’une infrastructure minimaliste. Il coûte 60 % moins cher qu’un TER classique. Sa mission globale ? Dynamiser la mobilité  rurale, relier les campagnes, faire circuler plus de trains et de passagers à moindre coût et à moindre impact environnemental.

Son intérieur est modulable, avec l’insertion possible de vélos et l’installation d’un système de fret léger. Une première expérience avec un démonstrateur est prévue en 2025.

DRAISY © SNCF

DRAISY © SNCF

MOLIS, un projet interdisciplinaire

MOLIS signifie « Module » (de transport) + « Colis », car il a une spécificité : sécuriser et transporter des colis dans un espace partagé avec les voyageurs. L’intégralité de son aménagement et de sa structure a été pensée de manière modulaire.

Les quarante étudiants ayant travaillé sur les projets DRAISY et MOLIS proviennent des filières suivantes :

  • Master 1 & 2 du City Design Lab, 3e année du Bachelor Design Transport et Master 1 du Digital Design Lab de L’École de Design Nantes Atlantique.
  • Master 2 en Exploitation, Maintenance & Conception des transports guidés et Master 2 en Automobile et Aéronautique de L’ESTACA à Laval, école d’ingénieurs spécialisée en  aéronautique, automobile, spatial, mobilités urbaines et ferroviaires

La complémentarité de leurs talents a permis de concevoir ces projets de trains légers dans leur globalité : design, usages, matières, IA, robustesse et performance technique.

Planche de matériaux et ambiances © MOLIS (Léa Termeau, Sarah Marc, Julien Willmann, Marie Suhard)

Planche de matériaux et ambiances © MOLIS (Léa Termeau, Sarah Marc, Julien Willmann, Marie Suhard)                                                                         

Lancer le train du futur sur 3 rails

1.  Usages hybrides

MOLIS et DRAISY sont des navettes dont les systèmes dépassent les simples fonctionnalités du véhicule. Ils intègrent des services inhérents à la mobilité : marchandises, microfret ou services à la personne, par exemple.

Ainsi, MOLIS se construit sur une imbrication d’aménagements modulaires.

Pour les passagers :

  • Un accès au module se fait via 2 portes d’accès de chaque côté de la voiture. 18 places assises sont prêtes à être occupées.

Pour le conducteur :

  • Un escalier dépliant se trouvant sur la coque permet au conducteur d’accéder à la cabine, en hauteur. La cabine, ingénieuse, pivote et permet de conduire dans les deux sens.

Pour les vélos :

  • Ils sont rapidement intégrés à l’intérieur du train ou à l’extérieur, sur des rails fixés derrière le module.

Pour les colis :

  • Ils peuvent être stockés à divers endroits : dans 3 trappes situées de chaque côté du module, sous les sièges des voyageurs, dans un compartiment situé en hauteur et dans une rame de fret rattachée à l’arrière du véhicule.

Les parties situées sous les sièges donnent accès aux colis à chaque arrêt tandis que les autres aménagements permettent aux usagers de récupérer leurs colis en fin de ligne.

Les différentes parties du fret © MOLIS (Léa Termeau, Sarah Marc, Julien Willmann, Marie Suhard)

Les différentes parties du fret © MOLIS (Léa Termeau, Sarah Marc, Julien Willmann, Marie Suhard)

2.  Trains « verts »

100 % électriques

Plusieurs typologies font de MOLIS et DRAISY des transports respectueux de l’environnement. Totalement électriques, ils se rechargent à quai ou en ligne. Ils produisent  environ 50 fois moins d’émission de CO2 que la voiture ou 80 fois moins de pollution qu’un avion. De plus,  en bougeant les lignes de la mobilité rurale, ils encouragent les voyageurs à laisser leurs voitures au garage.

Allégement de l’empreinte carbone

Ils réduisent également l’empreinte carbone générée par la livraison de colis. Savez-vous que, selon L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, un achat en ligne émet environ 12 grammes de CO2 soit l’équivalent d’un kilomètre en voiture ? Chiffre qui prend de l’ampleur quand on sait qu’en 2018, un million de colis ont été livrés à domicile, chaque jour, en France… En déposant plusieurs colis au même endroit et en minimisant les déplacements, DRAISY réduit l’empreinte carbone de l’hexagone.

Un trajet écolo de A à Z

Ces trains légers sont également conçus pour transporter les vélos et boucler la boucle verte, une fois le passager arrivé à destination. De plus, la transformation simple et rapide de leurs espaces intérieurs, leur design minimaliste et réutilisable en font des véhicules optimaux d’un point de vue environnemental.

L’espace voyageurs © MOLIS (Léa Termeau, Sarah Marc, Julien Willmann, Marie Suhard)

L’espace voyageurs © MOLIS (Léa Termeau, Sarah Marc, Julien Willmann, Marie Suhard)

3.  Coût abordable

En utilisant les infrastructures existantes sans avoir à les remettre à niveau, on allège leur maintenance et donc leur coût. MOLIS et DRAISY offrent des solutions performantes et économiques, car :

  • leur module ferroviaire ultraléger est compatible avec l’état des voies existantes ;
  • leur petite taille ajuste la flotte selon la demande réelle, sans investissement initial massif ;
  • leur coût de maintenance est réduit ;
  • leur service est modulable selon les besoins. En heure de pointe, la fréquence des navettes est intense, avec une grande capacité d’emport grâce au couplage des modules. En heure creuse, un service à la demande est strictement adapté au flux des voyageurs en temps réel.

Souples, ouvertes et évolutives, les navettes DRAISY et MOLIS invitent à penser le transport rural autrement. Irrigant ⅓ du territoire, ces trains légers dessinent un futur du transport plus vert, plus résilient, plus frugal et plus durable. La suite de leur mise sur rails ? Prochainement, dans nos petits papiers de L’École de Design Nantes Atlantique…

L'École de design Nantes Atlantique
+ 163 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir