Premier gazouilli du mouvement WePark

6 Juin 2019

Pour protester contre les loyers trop chers, un entrepreneur toulousain s’est installé avec son bureau sur une place de parking.

Toulouse

Valentin Décarpentrie travaille sur un place de parking à Toulouse. Crédit : Twitter @valdecarpentrie

Afin d’attirer l’attention sur les coûts élevés du coworking, Valentin Décarpentrie a déboursé 1,5€ pour une heure le long du trottoir avec une table et son ordinateur. Il revendique un happening à double enjeu : faire évoluer les mentalités au long terme, mais aussi communiquer sur la société d’aide au développement de start-up qu’il lance avec ses associés. Conscient des enjeux de mobilité urbaine et des obstacles quotidiens de l’entrepreneuriat, il explique sa démarche sur son blog.

L’initiative avait été lancée par un entrepreneur californien fin avril. Elle reprend la philosophie du Parking Day, un événement annuel qui invite les citadins à transformer des places de parking payantes en espaces végétalisés, artistiques et conviviaux. Le mouvement encourage de cette manière à repenser la place de la voiture dans l’espace public.

Usbek & Rica

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir